De Laus de Boissy, La Course ou les Jockeis, 1777

CHF5,000.00

DE LAUS DE BOISSY, Louis.  LA COURSE OU LES JOCKEIS.
S.l.: 1777. In-8: 13 x 20.5 cm.
Édition originale.
Reliure de l’époque aux rares armes de l’empereur Joseph II.

UGS : 7513 Catégories : , ,

Description

DE LAUS DE BOISSY, Louis

LA COURSE OU LES JOCKEIS, Comédie en un acte et en prose, Repésentée pour la première fois aux S. le 24 Août 1776

S.l.: 1777. In-8: 13 x 20.5 cm, 58 pp.

Édition originale de cette comédie de Louis de Laus de Boissy. (Barbier 3150).

Reliure de l’époque aux rares armes de l’empereur Joseph II, frère de Marie-Antoinette. Dos lisse avec pièce de titre de maroquin vert et entièrement orné d’un décor géométrique. Trois filets en encadrement des plats frappés aux armes impériales. Roulettes aux coupes et aux chasses.

« Très jolie comédie » (Voltaire). Une jeune veuve a quatre amants ; elle promet sa main à celui d’entre eux qui aura le meilleur cheval et arrivera le premier à la barrière du Roule, à Neuilly. « je me suis restraint écrit l auteur dans sa préface à peindre une jeune veuve que la mode des courses entraîne dans des étourderies inimaginables ».Très précieux exemplaire frappé aux armes de Joseph II lors de sa visite à Paris du 19 avril au 30 mai 1777. Joseph de Lorraine (1741-1790), Joseph II, en tant qu’empereur des Romains, fils aîné de François de Lorraine, grand-duc de Toscane puis empereur des Romains, et de Marie-Thérèse d’Autriche, il succéda à son père comme empereur des Romains en 1765 et devint alors corégent des possessions héréditaires des Habsbourg ; il hérita de celles-ci en 1780 à la mort de sa mère, l’impératrice Marie-Thérèse.