Canini, Images des héros…, 1731

CHF800.00

IMAGES DES HÉROS ET DES GRANDS HOMMES DE L’ANTIQUITÉ. Dessinées sur des Médailles, des Pierres antiques & autres anciens Monumens.
Amsterdam, B. Picart & J.F. Berard, 1731.
In-4: 21 x 26 cm.
Édition originale de la traduction française.
Belle reliure de l’époque en veau moucheté.
Bel exemplaire.

UGS : 6361 Catégories : ,

Description

CANINI, Giovanni Angelo / PICART, Étienne / CHEVRIÈRES, Jean Guillaume de (trad. et éd.)

IMAGES DES HÉROS ET DES GRANDS HOMMES DE L’ANTIQUITÉ. Dessinées sur des Médailles, des Pierres antiques & autres anciens Monumens.

Amsterdam, B. Picart & J.F. Berard, 1731.

1 vol. in-4: 21 x 26 cm, [1] f., X pp., [1] pl. grav., 376 pp., [105] pl. grav. chiff. I à CV en regard des textes, [1] p., + [10] pl. grav. chiff. CVI à CXV.

Édition originale de la traduction française. Avec la vignette de B. Picart sur la page de titre. Bien complet des 115 gravures à pleine page, de la gravure en fin de préface et du frontispice, le portrait d’Etienne Picart, dessiné par lui-même en 1715 et gravé par son fils en 1730. En-têtes et lettrines gravées sur bois.

Belle reliure de l’époque en veau moucheté. Dos à cinq nerfs avec pièce de titre en maroquin rouge et entrenerfs ornés de fers et fleurons dorés. Triple encadrement à froid des plats. Doubles filets sur les coupes. Tranches rouges. Gardes recouvertes de papier marbré.
Léger travail de vers aux mors de pied, sans conséquence; intérieur propre, gravures fraîches. Bel exemplaire.

Les gravures et le texte original italien ont été publiés à Rome, en 1669, au format in-folio. Les 61 premières planches, et leurs explications, sont de Giovanni Angelo Canini (1609-1666); les 54 dernières, de Marc-Antoine Canini, son frère. Elles ont été gravées à Rome par Etienne Picart (1632-1721), dit Le Romain, Guillaume Vallet et Joseph Testana. Il a fallu attendre plus de 60 ans (les planches sont restées séquestrées) pour qu’une nouvelle édition ait lieu. La traduction et les remarques historiques et géographiques, par Chevrières, sont entièrement nouvelles.

Biblio.: «Journal Littéraire: 1731», XVIII, pp. 226-228 / Barbier, II, 8535 / Fontenai, «Dictionnaire des artistes», 1774, I, 331.