Pufendorf, Les devoirs de l’homme…, 1718

CHF550.00

A Amsterdam: Pierre de Coup, 1716-1718.
Deux tomes & deux discours reliés en un vol. petit in-8: 10.5 x 16.5 cm.
Quatrième édition de la traduction de Barbeyrac enrichie de deux discours prononcés aux promotions publiques du Collège de Lausanne, le 8 mai 1715 et le 13 mai 1716.
Reliure de l’époque en veau brun.
Léger travail de vers en queue du mors sup., sinon bel exemplaire, propre et frais.

UGS : 7788 Catégories : ,

Description

PUFENDORF, Samuel / BARBEYRAC, Jean (trad.)

LES DEVOIRS DE L’HOMME, ET DU CITOIEN, Tels qu’ils lui sont prescrits par la loi naturelle. Traduits du latin de feu Mr. le Baron de Pufendorf, par Jean Barbeyrac […] Quatrième édition, revuë avec soin & augmentée d’nu grand nombre de Notes du Traducteur; de ses deux Discours sur la Permission & le Bénéfice des loix; & du Jugement de M. de Leibniz sur cet ouvrage avec des réflexions du traducteur.

A Amsterdam: Pierre de Coup, 1716-1718.

Deux tomes & deux discours reliés en un vol. petit in-8: 10.5 x 16.5 cm, LXI-[3] pp. d’avertissement, avis et préface de l’auteur y compris frontispice et titre, 495 pp. de texte des 2 parties des « Devoirs de l’homme » et du Jugement de Leibniz, 47 pp. du Discours sur la permission, 55 pp. du Discours sur le Bénéfice, 2 bl.

Quatrième édition de la traduction de Barbeyrac, après la première de 1706-1707. Illustré d’un portrait de Pufendorf gravé en frontispice. Volume enrichi de deux discours prononcés aux promotions publiques du Collège de Lausanne, le 8 mai 1715 et le13 mai 1716.

Reliure de l’époque en veau brun. Dos à cinq nerfs avec pièce de titre en veau brun clair, caissons ornés aux petits fers. Gardes recouvertes de papier marbré.

Léger travail de vers en queue du mors sup., sinon bel exemplaire, propre et frais.

En 1672, Pufendorf publie à Lund un monument de droit, Jus naturae et gentium octo libri, dans lequel il expose sa théorie du droit naturel et sa doctrine politique. L’année suivante, il fait paraître une sorte de « résumé », le De Officio hominis et civis que Barbeyrac traduisit sous le titre Les Devoirs de l’homme et du citoyen.

Jean Barbeyrac, (1674-1744) juriste français, est connu surtout pour cette traduction Samuel von Pufendorf sur le droit naturel. Issu d’une famille calviniste, neveu de Charles de Barbeyrac, il se réfugie en Suisse lors de la révocation de l’édit de Nantes. Après avoir passé quelque temps à Genève et à Francfort-sur-l’Oder, il est successivement professeur de belles-lettres à l’école française de Berlin, professeur d’histoire et de droit civil à l’Académie de Lausanne et professeur de droit public à Groningue.