Molière, Les Facheux, 1662.

CHF10,000.00

Paris : Jean Guignard, 1662.
In-12 : 9 x 14 cm. 
Édition originale, avec le privilège daté du 5 février 1662 et l’achevé d’imprimer du 18 février 1662.
Reliure postérieure en chagrin rouge.

Véritable originale de la première comédie-ballet de Molière, grande de toutes ses marges, témoin d’une épopée éditoriale digne du maître de la comédie.

Catégorie :

Description

MOLIÈRE, Jean-Baptiste Poquelin

LES FACHEUX COMEDIE, DE I. B. P. MOLIERE. REPRESENTEE sur le Theatre du Palais Royal.

Paris : Jean Guignard, 1662.

In-12 : 9 x 14 cm, 1 f. de titre, 5 ff. d’épître au roi en gros caractères, 1 f. d’introduction hors pagination, [76] pp. d’introduction, prologue, liste des acteurs et texte, saut de pagination de 10 à 13, dernière page, pour le ballet du IIIème acte, chiff. 52, 1 f. de privilège.

Inscription manuscrit sur la page de titre : « Iere à Paris le vend. 4 nov. 1661 ».

Édition originale, avec le privilège daté du 5 février 1662 et l’achevé d’imprimer du 18 février 1662. Le privilège de l’édition a été partagé entre De Luyne, De Sercy, Guignard, Barbin et Guinet.

Reliure postérieure en chagrin rouge. Dos à cinq nerfs avec titre et date en capitales dorées et caissons ornés aux petits fers. Trois filets en encadrement des plats. Un filet aux coupes. Dentelles aux chasses. Gardes recouvertes de papier marbré. Toutes tranches dorées. Ex-libris : Jules Lemaître. Ex-libris : André Gutzwiller. Mouillure au plat inf. Papier parfaitement propre.

« Cette comédie-ballet fut représentée la première fois le 17 août 1661 à Vaux-le-Vicomte dans le château du Surintendant Fouquet, en présence du Roi Louis XIV […]. Le Succès de la pièce fut très vif » (Guibert, I, p. 76).

« L’irrégularité de la pagination, dans cette première édition, permet de supposer des tâtonnements et des remaniements, imposés par les circonstances, après la disgrâce de Fouquet. » (Lacroix).

La Préface et le Prologue devaient peut être aussi faire allusion à Fouquet. Mais la disgrâce du Surintendant étant survenue brusquement trois semaines après la représentation, Molière dut attendre avant de se décider à prendre son privilège et faire imprimer la pièce. (Guibert, I, p. 77).

Les Fâcheux est une comédie-ballet en trois actes et en vers de Molière, faite pour les divertissements de Louis XIV au mois d’août 1661. IL s’agit de la première comédie-ballet créée par Molière. La musique est du compositeur favori du roi, Lully, et les pas de danse sont de Pierre Beauchamps.

Cette pièce sera un immense succès et sera jouée 106 fois du vivant de de l’auteur. Molière remplit ses trois d’un défilé de toutes sortes de fâcheux empêchant Éraste de parler à Orphise dont il est amoureux, et dont il obtiendra la main à la fin du 3ème acte.

Jules Lemaître, (1853-1914), né à Venney et mort à Tavers fut un écrivain et critique dramatique. Il est l’auteur de nombreuses pièces de théâtre dont la Révoltée, créée en 1889 au Théâtre de l’Odéon à Paris ou Le Mariage de Télémaque, écrit avec Maurice Donnay créé à l’Opéra comique de Paris en 1910.

Véritable originale de la première comédie-ballet de Molière, grande de toutes ses marges et ayant appartenu à un dramaturge. Un témoin d’une épopée éditoriale digne du maître de la comédie.

Réf. Guibert, I, pp. 74-78 / Lacroix, no. 7 / Tchemerzine, VIII, p. 302.