Molière, Amphitryon, 1668.

CHF12,000.00

Paris : Jean Ribou, 1668.
In-12 : 9 x 15 cm.
Seconde édition originale, sans le sonnet, avec le privilège daté du 20 février 1668 et l’achevé d’imprimé du 5 mars 1668.
Édition considérée comme véritable originale jusqu’en 1934.
« Il y eut plusieurs éditions ou tirages de cette comédie qui eut tant de succès à la représentation ». (Lacroix)
Reliure en maroquin grenat signée Chambolle-Duru.
Précieux Molière, en apparence d’une grande sobriété.

UGS : 7717 Catégories : ,

Description

MOLIÈRE, Jean-Baptiste Poquelin

AMPHITRYON, COMEDIE. PAR I. B. P. DE MOLIERE.

Paris : Jean Ribou, 1668.

In-12 : 9 x 15 cm, 1 f. de titre, 2 ff. d’épître, 1 f. de privilège avec liste des acteurs aux vo, 88 pp.

Seconde édition originale, sans le sonnet, avec le privilège daté du 20 février 1668 et l’achevé d’imprimé du 5 mars 1668 comptant les 4 ff. prélim., les 88 pp. de texte et la Scène II de la page 39, chiff.: « Scène III ».

Édition considérée comme véritable originale jusqu’en 1934, date à laquelle paraît une étude de Jean Tannery dans le Bulletin du Bibliophile (pp. 444-452) où ce dernier démontre l’existence d’une édition antérieure imprimée entre le 20 février et le 5 mars 1668 comportant le Sonnet au Roy, « véritable concert de louanges », une pagination différente et des erreurs beaucoup plus abondantes. (Guibert, I, p. 216).

« Il y eut plusieurs éditions ou tirages de cette comédie qui eut tant de succès à la représentation ». (Lacroix)

Reliure en maroquin grenat signée Chambolle-Duru. Dos à cinq nerfs avec auteur et titre en capitales dorées, date en queue, double encadrement à froid des caissons. Un filet à froid en encadrement des plats. Deux filets dorés aux coupes. Plats doublés de maroquin bleu marine, entièrement encadrés de multiples filets et d’une roulette. Gardes de papier marbré. Toutes tranches dorées. Ex-libris : André Gutzwiller.

Précieux Molière, en apparence d’une grande sobriété, parfaitement revêtue par Chambolle-Duru.

Réf. : Guibert, I, pp. 212-219 / Lacroix, no 16 / Tchemerzine, VIII, p. 316