Heures, Kerver, 1502.

CHF12,000.00

Paris, Thielman Kerver pour Gillet Remacle à l’enseigne de la Licorne, 1er déc. 1502.
Grand in-8 sur vélin de 14.5 x 20.7 cm: 96 ff. non-chiffrés.
Édition entièrement encadrée de bordures historiées et ornée des 19 grandes pl. grav.

Catégorie :

Description

KERVER, Thielman (imp.)

HORE INTEMERATE VIRGINIS MARIE SECUNDÛ USUM ROMANUM COM PLURIBUS ORATIÔIBUS TUM IN GALLICO & IN LATINO THIELMAN KERVER

Paris, Thielman Kerver pour Gillet Remacle à l’enseigne de la Licorne, 1er déc. 1502.

Le collophone au verso du dernier feuillet indique: «Les présentes heures a l’usaige de Rôme furent achevees le premier jour de Decembre l’an Mil cinq cens & deuv. Par Thielman Kerver imprimeur et libraire iure de l’universite de Paris / pour Gillet Remacle libraire: demourant sur le pont Saint Michel a l’enseigne de la Licorne».

Grand in-8 sur vélin de 14.5 x 20.7 cm: 96 ff. non-chiffrés signés A à M par 8 feuillets (Ai-Aiiii, [Av-Aviii]). Erreur typographique au cahier C signé Ci, Bii, Ciii, Biiii, les ff. sont dans l’ordre. En plus: 2 ff. manuscrits en tête de vol., 1 f. manuscrit en fin de vol.

Édition entièrement encadrée de bordures historiées et ornée des 19 grandes pl. grav. à ¾ de page dans le texte, de la pl. «de titre» avec la marque et le nom de Thielman Kerver (A1), et de 35 petites gravures dans le texte. Bien complet de l’almanach sur 24 ans (1497-1520). Texte composé en caractère gothique de Kerver, intégralement surligné à l’encre rouge et très richement enluminé de bandeaux, de points et de lettrines manuscrites en doré sur fond rouge ou bleu.

Reliure du XVIIIe siècle, en plein veau marbré. Dos à 4 nerfs avec pièce de titre en maroquin rouge, fers et dentelles en doré. Gardes de papier marbré.

Reliure légèrement frottée, notamment aux coupes et aux coiffes, manque de peau à l’entrenerf central.
Sinon exemplaire solide. Intérieur très propre en excellent état de conservation.

Cette édition compte habituellement seulement 18 grandes pl. grav. à ¾ de page. Nous n’avons pas trouvé d’exemplaires répertoriés présentant 19 pl. En se basant sur les observations de Thierry Claerr, on trouve l’homme anatomique en A2 de l’éd. de 1499, et en A1v – comme nous – dans les éd. de 1503/04, 1505, 1506. L’emplacement des planches de notre exemplaire est similaire à celui qu’il observe pour l’éd. de 1503/04; toutefois la sienne ne comporte pas l’Annonce aux Bergers que nous avons en D3v. D’après Brunet, l’éd. du 1er déc. 1502 reprend, en partie, les planches de l’éd. non-datée de 1497, qui n’en comptait que 16. Les bordures sont également reprises mais distribuées autrement. Toujours selon les mêmes schémas, on y trouve des arabesques, grotesques, scènes de chasses, jeux, sujets des Ecritures, histoire profane, mythologie ou danse des morts.

Les 19 gravures à ¾ de page ont pour sujets: Homme anatomique / Martyre de Saint-Jean / Baiser de Judas / Arbre de Jessé / Annonciation / Visitation / Nativité / Annonce aux bergers / Adoration des Mages / Présentation au temple / Fuite en Egypte / Couronnement de la Vierge / Bain de Bethsabée / Triomphe de la mort / Crucifixion / Pentecôte / Trinité / Emblèmes de la Vierge / Instruments de la Passion.

A la fin du 15e siècle, Paris est le centre le plus réputé pour les livres d’heures imprimés. L’imprimeur Philippe Pigouchet et le libraire Simon Vostre sont les premiers à en réaliser à Paris. Ces derniers reprennent les modèles de manuscrits à riches bordures illustrées. Arrivent ensuite Antoine Verard, Jean du Pré, Thielman Kerver, les Hardouin… pour poursuivre cette tradition d’excellence.

Thielman Kerver commence à publier des Heures en 1497. Avant cette date, on ne connait rien de sa vie. Il est vraisemblablement originaire de Koblenz. Dans un premier temps, il se sert des presses de Jean Philippe; très rapidement il devient imprimeur lui-même. Il demeure alors sur le pont Saint-Michel à l’enseigne de la Licorne. En 1500/01, il cède son enseigne et sa boutique à Gillet Remacle, libraire, pour qui il imprime des Heures de 1500 à 1503. En 1506 il est à la Rue Saint-Jacques, ad intersignium Craticulae, où il meurt en 1522. De 1497 à sa mort, Kerver publiera pas moins de 130 livres d’Heures. Ses descendants poursuivront son activité jusqu’en 1556.

Les grandes illustrations ainsi que les bordures de notre exemplaire de Kerver rappellent les premiers livres d’Heures qu’a imprimés Pigouchet. Mais la qualité des planches, tout à fait remarquable, ont permis à Kerver d’asseoir sa réputation avec un style nouveau, propre aux prémisses de la Renaissance française.
Biblio.: Brunet, V, 1618, no. 173 / Claerr, «Thielman Kerver, imprimeur-libraire», Paris, ENS-Sorbonne, 2000 / Praet, «Cat. des imprimés sur vélin de la bib. du Roi», 1822, I, p. 105, no. 123 / Perennes, «Dic. de biblio. catholique», 1859, vol. 40, 1319.