Châteaubriand, Les Martyrs, 1809.

CHF1,000.00

Paris: Le Normant, Imprimeur-libraire, 1809. Complet en 2 vol. in-8: 13 x 20 cm.
Édition originale (Clouzot, p. 63), bien complète du f. d’errata et des six cartons au tome I (Vicaire, II, 284-285).
« Rare et recherché » (Carteret, I, 162).
Reliures postérieure en demi-basane.
Papier remarquablement frais et propre. Bel exemplaire.

Catégorie :

Description

CHATEAUBRIAND, François-René de

LES MARTYRS OU LE TRIOMPHE DE LA RELIGION CHRETIENNE.

Paris: Le Normant, Imprimeur-libraire, 1809.

Complet en 2 vol. in-8: 13 x 20 cm.

I/ XXIV pp. de faux-titre, titre et Préface, 414 pp. de texte des Livres I à XII; II/ 2 ff. de faux-titre et titre, 403 pp. de texte des Livres XIII à XXIV, 1 f. d’errata.

Édition originale (Clouzot, p. 63), bien complète du f. d’errata et des six cartons au tome I (Vicaire, II, 284-285). Manque les 10 pages de catalogue de l’éditeur.

« Rare et recherché » (Carteret, I, 162).

Reliures postérieure en demi-basane. Dos à 5 nerfs avec pièces de titre et de tomaison en maroquin rouge et caissons ornés au petits fers. Gardes et plats recouverts de papier marbré.

Mors de tête du tome I fendu. Papier remarquablement frais et propre. Bel exemplaire.

Dans ce roman qui se déroule dans l’Antiquité, Eudore fait le récit de son aventureux voyage vers Rome, les pays barbares, l’Armorique, le désert égyptien et, enfin, la Terre Sainte. Tout en voyageant, le personnage suit un chemin spirituel qui l’amène, malgré les vicissitudes du temps, les épreuves et les pressions extérieures, au martyre et au triomphe de la religion chrétienne. Écrit sous l’Empire, cet ouvrage très politique aborde la question délicate des relations entre christianisme et pouvoir, à une époque où le Concordat définit strictement la place que doit occuper l’Église dans la société. Le ton volontiers critique amènera Chateaubriand à rectifier le texte au moyen de cartons insérés après l’impression. Ce roman offre aussi au lecteur du XIXe siècle parmi les plus belles descriptions de la Grèce, de l’Asie mineure et de la Palestine, des régions qui avaient été parcourues par Chateaubriand en 1806.